• Delphine Lemoine
     
    la fée du musette ...
     
     
     
    Elles ne sont pas si nombreuses les filles qui s'emparent de l'univers de l'accordéon.
    Pour Delphine Lemoine, plus aucun doute possible, l'accordéon n'a jamais été un caprice, bien au contraire, c'est avec une forte motivation qu'elle apprend avec le bienveillant Maurice Dadier, à maîtriser le souffle de l'instrument.
    Son premier p'tit bal, elle a tout juste 12 ans, est un déclic.Elle file à Paris pour travailler solfège et technique, puis intègre les petits prodiges de Maurice Larcange ; c'est d'ailleurs lui qui la surnomme Fée du Musette.C'est également la période des premières compositions.
    A force de travail et de tenacité, Delphine Lemoine parvient à maîtriser tous les styles, le répertoire s'étend du musette à la variété, et même si ses goûts s'orientent parfois vers le disco et le jazz, elle sait bien que l'accordéon est un lien unique, convivial et universel.

    Delphine Lemoine fait partie de cette longue tradition d'artistes qui revendiquent haut et fort les vertus du piano à bretelles.
    D'abord un p'tit air en famille, puis aux quatre coins de l'hexagone. Enfin, sur les scènes internationales, Delphine Lemoine maîtrise son sujet partout avec la même passion.
    Une petite touche féminine, pour que la fête soit complète et réussie, il fallait bien l'intervention de la fée du musette.
     
      <script type=text/javascript> </script>  

    2 commentaires
  •  Jean-Louis Noton

    Accordéoniste peut-être "original", mais très attachant et bien sûr très bon musicien !

    C'est aussi l'accordéoniste essayeur des accordéon cavagnolo.

    Né en Juillet 1952, il a commencé l'accordéon à l'age de 9 ans en prenant des cours avec Tino Ottogalli.

    Depuis il à joué dans le monde entier ! De plus il aime jouer de l'accordéon dans des endroits impossible :

    A 4357 m d'altitude dans les alpes Suisses pour fêter ses 45 Ans !

    noton photo

    En Mauritanie sur un dromadaire !

    noton photo

     

     

     

     

     

    Vidéo :

     Vous voulez plus le connaitre alors cliquez sur le lien pour voir une très bonne interview de ce talentueux accordéonistes : http://www.accordions.com/interviews/fr_noton.shtml

    Son Site Internet : http://www.accordions.com/noton/


    1 commentaire
  •  Bruno Maurice

    (en masterclass :

    ·         Académie des Arcs (Savoie), du 17 au 27 juillet

    ·        Académie de Guérande (Bretagne), du 11 au 25 août)

    photo par Hervé Leteneur, 8 octobre 2006

    Tout petit déjà…
    A l’âge de six ans, attiré par le pouvoir communicatif de la musique, il choisit l’accordéon.
    Un jour de ses treize ans, subjugué par un récital de Frédéric Guérouet, il décide d'aller le rencontrer à Paris. Fasciné par la culture soviétique du
    bayan (accordéon russe) riche par sa technique et sa littérature musicale, il séjourne à Kiev (Ukraine) régulièrement pendant 3 ans, où il accèdera au savoir faire de l’un des plus grands maître du bayan à l’Académie Tchaïkovski : Vladimir Vladimirévitch Besfamilnov.

    Concours internationaux, récitals, enregistrements, déplacements à Kiev… mais aussi cours d’éducation musicale qu’il donne en collège pendant huit années le mettent en scène face à un public exigeant. « C’est là que j’ai appris à gérer un public ».
    Fasciné par le « langage musique », il ne cesse de consacrer sa vie à la recherche technique de l’expression.

    L’Accordéon…
    Une opportunité formidable va s'offrir à Bruno Maurice: Acquérir l'Instrument qui lui permettra de restituer l'univers musical comme il l'entend. Le maître ukrainien Besfamilnov lui propose son propre instrument, l’« Appassionata » : Véritable objet mythique, fruit d’un travail de deux années de collaboration de Besfamilnov et du facteur d’accordéons Vassili Koeltchin, cet instrument de conception unique résultant d’innovations mécaniques et acoustiques, offre une richesse inouïe de couleurs et de nuances. Un honneur autant qu’un défi à relever, car il s’agit pour Bruno, alors âgé de 27 ans, de réapprendre totalement la technique digitale de l’accordéon : Les claviers des bayans russes et occidentaux sont inversés. Mais, comment résister à la passion de jouer sur l'« Appassionata » ? Cet accordéon répond instantanément au moindre geste et à la moindre intention du musicien. Conscient de la difficulté de la tâche, Bruno avait trouvé là l’Instrument, celui qui lui permettrait de faire entendre sa « Voix ».

    Aujourd’hui…
    Aujourd’hui professeur d’accordéon au Conservatoire National de Région de Bordeaux, Bruno Maurice est régulièrement invité pour des masterclass en Europe : stage international de Kragujevac (Serbie), Académie internationale des Pays de Loire, Académie internationale des Arcs. Perçu sur le plan international comme un interprète phare du monde actuel de l’accordéon, il trouve sa place dans des orchestres symphoniques (Orchestre National des Pays de la Loire, Orchestre symphonique de la Garde Républicaine, « Symphonistes d’Aquitaine », orchestres des CNR de Bordeaux, Toulouse) , mais aussi auprès des Chœurs de l’Armée Française.
    Dialoguant avec l’orgue liturgique de François Henri Houbart à l’église de la Madeleine à Paris, il accompagne aussi les voix : Présent dans dans un touchant « Hommage à Barbara » chanté par Dominique Lusinchi, il suit le ténor Ukrainien Yvan Netchiporko (soliste des chœurs de l’Armée Rouge) dans un répertoire de romances slaves, les voix de la Québécoise Hélène Guillemette (lauréate du concours 2002 « Voix Nouvelles » et « Reine Elisabeth » 2004), tout récemment il soutient la soprano Isa Lagarde sur des lieder de F. Schubert en trio accordéon, violon et violoncelle. Depuis 2002, on peut l’entendre dans l’improvisation et le free jazz avec ses partenaires Etienne Rolin (saxophones, cor de basset), Kent Carter (contrebasse) et François Rossé (piano). Présent dans les plus hautes sphères de la musique d’aujourd’hui, il collabore avec les acteurs de la musique contemporaine : Les compositeurs Bernard Cavanna, Jean-Yves Bosseur, François Rossé, Etienne Rolin, José Luis Campana, les ensembles de création contemporaine Ars Nova, 2 E 2 M, Arcema, Proxima Centauri, … le 13 février 2005 (Cabaret Sauvage, Paris), avec les musiciens de l'ensemble 2e2m il fait la création mondiale du Trio n°2 pour accordéon, violon et violoncelle du compositeur Bernard Cavanna.

    En récital
    Bruno Maurice est aussi l’un des rares accordéonistes à se produire en soliste. En récital, Bruno Maurice joue ses propres œuvres, improvise, revisite J.S. Bach, W.A. Mozart, T. Albinoni, G.F. Haendel, E. Granados, M. De Falla, I. Albéniz, et interprète le répertoire original de V. Semionov, K. Miaskov, B. Cavanna, L. Berio, … .
    Sensible tant par la sincérité de l’artiste que par la modernité de la performance, le public peut retrouver là ses racines, mais aussi celles d’un instrument profondément populaire auquel Bruno Maurice donne une véritable renaissance.

    Vu sur : http://appassionata.free.fr/


    1 commentaire
  •  André Verchuren

    André Verchuren est  né le 28 décembre 1920 à Neuilly-sous-Clermont dans l'Oise. Sa famille est originaire de Belgique

    Il commence l'accordéon à quatre ans et suit les cours de son père, Raymond Verchuren, musicien professionnel. Il touche son premier cachet à six ans et à douze ans, dispense des cours dans l'école d'accordéon de son père.

    Pendant la Seconde Guerre mondiale, il entra dans la résistance en aidant les parachutistes alliés à se cacher.

    En juin 1944, il est arrêté par la Gestapo et envoyé au camp de Dachau dans le train de la mort, convoi n°7909 le 2 juillet 1944. Il en ressortira 13 mois plus tard en août 1945.

    En tant qu'ancien déporté dans le camp de Dachau, il reçut la légion d'honneur le 4 novembre 1997.

    Son fils ainé se prénomme Harry Williams Verchuren, en hommage à un parachutiste qu'il a aidé pendant la guerre.

    Il a participé à plus de 10 000 galas représentant environ 40 millions de spectateurs. Ses ventes d'albums dépassent les 70 millions d'unités.

    Le 3 janvier 2007, il a fêté ses 80 ans de carrière par un concert à l'Elispace de Beauvais.

    Super site (très complet) sur André Verchuren : http://www.andre-verchuren.com/


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique