• Chauffe Marcel !!!!

     

    Cette expression "chauffe marcel"  qui est encore utilisée aujourd'hui pour stimuler, à un rapport avec l'accordéon puisque c'est le grand Jacques Brel qui la lança à Marcel Azzola, le non moins grand accordéoniste

     

    JACQUES BREL était venu spécialement de Bruxelles pour assister à l’enregistrement de quelques-unes de ses chansons interprétées par Simone Langlois, très en vogue à l’époque où il débutait. Elle chantait notamment "Au printemps... y’a ton céeur et mon céur qui sont repeints au vin blanc"... Parmi ses accompagnateurs, déjà, Marcel Azzola à l’accordéon. Il se souvient :

    "Lorsqu’on est en séance, on se préoccupe avant tout de sa partition. On ne fait pas toujours attention à ce qui se passe à côté. Donc, ce jour-là, Brel et moi on a dû se saluer tout simplement. Dans sa formation scénique, il a eu deux accordéonistes, d’abord Jean Corti qui est resté longtemps avec lui, puis André Dauchy. Personnellement, je n’ai participé qu’à ses séances en studio. En 1968 Ä trente ans déjà Ä ce fut le mémorable "Vesoul" qui a failli s’appeler "Vierzon-Vesoul" et même "Azzola-Vesoul", ce que je n’ai pas accepté. On sait qu’il m’encouragea d’un "Chauffe Marcel !" et cette apostrophe me poursuit encore affectueusement de la part du public".

     

        Vidéo de ce moment d'entologie :

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique